Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des Centidéalistes
  • Le blog des Centidéalistes
  • : collectif des fans du magazine 100 idées
  • Contact

Aux manettes de ce blog :

Coordination

103 Idées de Joline

Marie

Pourquoi tant de laine

Sylvie 

Mimi du BDF


*************************

A vous de venir alimenter
ce blog,
pour ce faire 
lisez le mode d'emploi ici

et ensuite envoyez nous
votre article sur l'email
lescentidealistes@gmail.com


**********************

Supprimez la satanée pub !!!

Supprimez miraculeusement la pub de ce blog en installant Adblockplus : facile, gratuit et efficace

  

Creative Commons License
Ces créations 100 idées sont  mises à disposition sous un contrat Creative Commons

A mettre sur vos blogs : la bannière 
Faites un clic droit sur celle ci pour la surligner,
elle devient blanche, faites alors un clic droit
 et "enregistrer l'image"sur votre ordinateur et
voilà, vous n'avez plus qu'à la télécharger sur
 votre blog !

null
 

Recherche

D'où nous lisez vous ?

22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 08:11

laines1J’appartiens à une génération de filles qui a subi le «tricoté main tricoté cœur» de la pub… dont les mères ont porté des pulls en mohair à la Anne Sinclair dans 7/7, voire ont porté elles-mêmes ces trucs abominables qui, malgré des séjours prolongés au congélateur, provoquaient des allergies plus sûres qu’un nid d’acariens…

J’ai longtemps secrètement espéré que les pulls givrent pour de bon, qu’Anny Blatt fasse faillite, voire que les moutons et autres bestioles produisant de la laine périssent dans une pandémie foudroyante.

mouton2

 

Ma mère a dû tricoter l’équivalent de la longueur de la muraille de Chine et investir dans ses pelotes le montant du PNB de Monaco… Et, moi, porter la plus improbable collection de pulls qui soit, avec des essais de couleurs devant lesquels même John Galliano sous acide aurait reculé.

 

savoir-faire3

 

Je me souviens avoir préventivement et hebdomadairement arraché la page «tricot» de ses Elle et rêvé d’autodafés de sa collection de 100 idées, un journal hippie kitsch dans lequel elle avait par exemple trouvé une idée aussi fabuleuse que saugrenue : un ensemble jupe & haut dans des torchons de cuisine… oui, oui. Que j’ai porté. Oui, oui. En revanche, la jupe confectionnée à base de cravates cousues bord à bord – ça c’était sympa – n’a jamais vu le jour… Veto paternel. Moins pour protéger le look de sa fille que sa collec’ de british ties

100idees4

On conçoit que je n’ai que très peu développé mon côté manuel, que pour moi un chas c’est soit un shah d’Iran soit un chat européen (surtout pas angora, ça me rappelle Anny Blatt), que j’aime que les aiguilles restent dans les bottes de foin et les fils dans leurs écheveaux. Sinon je monte sur les miens. Et ils sont grands.

 

Lire la suite http://fmr-id.com/2010/11/25/travaux-dhercule/.................

Partager cet article

Repost 0
Published by les centidéalistes-jol - dans Le salon où l'on cause
commenter cet article

commentaires

Mimi 08/12/2013 17:09


Ah, javais oublié (et ce sera mon dernier commentaire, promis !) : je viens de recevoir 2 paquets de 100 idées, que j'ai
commandés sur Internet, et de m'y replonger avec délices.


J'ai été surprise de voir combien nombre de modèles (tricot, couture, décoration ...) n'ont pas pris une ride.


Peut-être seraient-ils mieux accueillis maintenant ? Trop d'avant-garde, 100 idées ?

Mimi 08/12/2013 16:50


Tout-à-fait d'accord avec Gabrielle, Kcendre et Sitelle : 100 Idées, c'était révolutionnaire ! Ca parlait de trucs à faire soi-même, mais qui sortaient enfin de M&T !!! Et ça parlait aussi
d'écologie (le mot n'était pas encore à la mode), d'ouverture sur le monde ... L'état d'esprit était révolutionnaire : on y voyait des hommes tricoter, mais oui, et on y était bien loin des
magazines dits "féminins" qui cantonnaient la Femme à la cuisine, pour la faire ensuite culpabiliser sur son poids et lui vendre des régimes, et aux gentils travaux manuels traditionnels, avec
modèles BC-BG ...


Le témoignage est très rigolo, et j'ai bien ri (cf mon commentaire précédent, mais il fait un peu "pauvre petite fille riche", je trouve ...


En effet, qu'aurait dit notre pauvre victime, si elle avait dû porter les pulls que nous faisaient nos mères : marron, beige ou bleu marine, près du corps, moches quoi ! Et les vêtements de
l'ainé(e) qui passait à la (au) cadet(te), non seulement moches mais en plus défraîchis ? Ou alors les pulls tricotés en laine (eh oui !) détricotée d'un pull troué de nos parents ou
grands-parents, hein ? Et on n'avait que ça à se mettre : le tricot n'était pas un loisir mais une obligation économique. Et quand on en avait 2 par saison, pour faire le "roulement", c'était
déjà bien ...


Nées peu après la guerre, nous (centidéalistes de l'époque) sortions d'une période de grande pauvreté, et le bol d'air que nous apportait 100 Idées par rapport à la morosité des modèles de
l'époque, c'était énorme !!!


Perso, je ne regrette et ne renie rien du tout !!! Je revendique haut et fort !

Mimi 08/12/2013 16:32


Hihihi


Je me suis un peu reconnue dans la mère, mais jamais mes enfants ne se sont plaints des tricots que je leur faisais. Il faut dire que, autant pour des raisons pratiques (ça se lave en machine et
ça sèche vite, pas à plat), que financières qu'empathique (la laine, ça pique et ça gratte, quand on est comme moi allergique), leurs tricots étaient en synthétique !


Mais ils ne se sont jamais plaints des associations de couleurs que j'inventais !


Et mes petits-enfants non plus, d'ailleurs !!!


Merci pour cet article très bobo mais très rigolo !

Gabrielle 29/10/2011 17:56



C’est incontestable, Joline a eu raison de nous faire découvrir ce témoignage paru sur FMR-ID.
D’une part parce qu’il réveille le souvenir d’une revue d’art d’une grande élégance FMR qui reprend les initiales de son fondateur Franco Maria Ricci. Références culturelles fortes qui résonnent
quand on parcourt le blog FMR –ID et que l’on lit la suite de ce « témoignage poignant mais hilarant » si on reprend les termes employés par Joline.

Mais, mais, et là permettez-moi de toucher le vif du sujet que j’entreprends avec humilité de déchiffrer depuis que j’ai lu le billet du 22 octobre. Enfin si cet objectif est possible…
J’avais commencé par un « d’une part », je continue par « d’autre part » qui souligne l’immense impact du titre, à mes yeux. La reprise des initiales ID dévoile les idées du titre de la revue 100
idées, non ? Si cela se vérifie, alors la maman qui a confectionné, avec ardeur et amour, des pulls paysages, des ensembles en torchons et tant d’autres vêtements portés par l’auteur du blog
FMR-ID avec parfois du plaisir et d’autres fois du déplaisir, a touché le cœur de sa fille d’une manière dont cette dernière ne se doutait absolument pas. Jugeons-en : la petite fille qui voulait
déchirer la page des tricots et subtiliser les patrons qu’elle n’aurait pas voulu porter, cette même petite fille élabore un blog dont le titre comporte ID comme le titre de la revue 100
idées…

100 idées rodent un peu, beaucoup par là. Merci maman !

Et puis, je continue…mon analyse. La même petite fille qui agrandi, qui est devenue une jeune femme trouve le moyen d’écrire un article super amusant. Sur quoi me direz-vous ? Mais sur
l’over-blog consacré à cette revue qui a bercé des générations…etc. Merci de vous reporter au titre et aux quelques lignes qui composent l’entrée en matière de ce dernier.

Merci maman ! Merci pour les kilomètres de tricot savamment et amoureusement élaborés par une mère enthousiaste, par une mère qui voulait que sa fille ait des vêtements fait main. Et même s’il
fallait enfourner ces pulls dans le congel, quel plaisir de les (faire) porter fièrement avec un « C’est moi qui l’ai fait » !

C’est toute une génération que je ne qualifierai pas de kitch, pas de bobos, que je ne qualifierai pas du tout, pourquoi faudrait-il mettre des cases partout. Du genre : « Moi, je suis ça, toi,
tu es ça »…. Non, je dirais qu’il y avait des jeunes femmes étonnées et ravies de voir que l’on pouvait tricoter à nouveau. Et quoi ? Des pulls originaux, en dehors des pulls Modes et travaux,
qui s’élançaient vers des créations fraîches, toutes simples. Sans avoir le souci de passer pour des ringardes, alors qu’à présent, je parle en connaissance de cause, lorsque vous offrez un pull
100 idées, un sourire aimable mais un peu « gentil », c’est-à-dire révélateur d’un « Mince, elle ne s’aperçoit pas que c’est ringard, ce qu’elle m’offre » vous renvoie dans les cordes ! Oui,
c’est ce qui se passe, s’est passé lorsque j’ai taillé une minuscule chemise pour un bébé dans la chemise en lin de son grand-père, oui, j’ai fait ça, j�€ ™ai commis cet irréparable bêtise de
croire que cela plairait à une jeune maman…Oui, j’ai tricoté des brassières qui ont été mises la nuit, comme ça elles ne se voyaient pas ! Remarquons qu’elles ont servi à ce que le bébé n’ait pas
froid, c’est déjà ça…

Revenons à nos moutons, l’article débordant d’humour que Joline nous fait connaître ne doit pas faire penser que ces mères étaient indignes, non, non, non. Le décalage des années montre que ce
que nous avons admiré est repris, comme le souligne Joline, par des créateurs. Il ne doit pas nous faire oublier que pas loin de quarante années nous séparent des jeunes créatrices d’aujourd’hui.
Oui, c’est vrai, les créations sont reprises, je suis la première à le constater, mais il y a un petit + que les jeunes femmes apprécient comme étant du neuf, de l’original, du jamais vu, mais
après tout, dans les années 70, 100 idées et ses créatrices faisaient un peu pareil, non ? Et puis on s’en fiche pas un peu, non ? Que les modèles soient repris ?

Je relis régulièrement mes 100 idées avec bonheur, parce qu’ils sont le témoignage de tout ce que je voulais faire à l’époque avec trois enfants en bas âge, un tas d’autres préoccupations
familiales, professionnelles et j’en passe. Ils représentent un moment privilégié que je garde, à présent, pour moi ainsi que les créations que j’ai enfin le temps de coudre ou de tricoter. Et ce
qui nous relie, je crois, à l’auteur de cet article dont je remercie encore une fois Joline de nous faire connaître à travers les initiales de son FMR-ID, c’est cet engouement pas du tout enfoui
dans nos mémoires pour la créativité fraîche, sensible et spirituelle de la revue 100 idées.
Enfin, n’oublions pas les pages sur l’Afrique, le Mexique, la Chine, sur la peinture, sur le théâtre que nous pouvions lire dans cette revue. Il n’y avait pas que du tricot et/ou de la couture
avec des torchons !
Vous avez dit FMR et/ou éphémère …. En fait, pas si éphémère la revue 100 idées, elle fait écrire, elle fait surgir des titres, combien de blogs ont dans le titre l’intitulé idées qui fait
immanquablement penser à la revue si aimée.
Bien à vous, chères FMR et chère FMR-ID pour votre hommage aux créations de votre maman.
Gabrielle.



maryse desmet 26/10/2011 14:33



Bonjour,


je me suis bien amusée à vous lire et je dois dire que j'ai moi même un peu honte des tenues que j'ai pu imposer à mes petits qui sont aujourdui de jeunes adultes qui en rient avec moi.


Cordialement


Maryse Desmet



garigo 24/10/2011 23:00



Excellent! on sent que ça vient du coeur!



Az 24/10/2011 15:11



Je n'en peux plus, je pleure de rire: on a le même vécu et grosso modo sans doute le même âge...mais moi ma révolution copernicienne c'est que maintenant je pioche dans 100 idées et j'actualise.


Sinon fais gaffe quand même, cet hiver c'est le grand retour du jacquard norvégien, va falloir courir vite...


 



Joline 103 idées 23/10/2011 08:24



Kcendre: sinon tu as aussi Citronille version Neuilly



kcendres 22/10/2011 19:28



Trop drôle, du vécu & de l'humour !


 Pour le le plan trombone, ma fille fait pire (elle ne m'a plus sous la main pour un ourlet).. les aiguilles de cordonnier courbes plantées dans le bas , ça rouille et ça transperce la
cheville - les trombones sont un truc de babacool assurément.


Sinon je persiste & signe , mes gamins ont grandi dans le bariolé, l'improbable fait maison et les petits enfants n'y echapperont pas ! C'est quand même plus marrant que le style jacadi
option Versailles non ?



nal 22/10/2011 18:28



j'adore !


gniarkkkkkk ! et moi, totalement frustrée par ma mère qui ne me tricotait rien, je fantasmais sur les 100 idées !


pour les autres, celles qui ont subi...hé bien, elles font pareil pour leurs enfants, y'a pas de raison, non mais ! lol !


mais les autres n'y échappent pas : je fais aussi ça pour les miens : il ne faudrait pas qu'ils soient frustrés, hein !



sittelle 22/10/2011 17:51



Hihihi... mais c'avait été une bouffée d'air par rapport aux Modes et Travaux  et Femmes Pratiques de nos mamans....   enfin le droit à tout, orange, mauve, vieux tissus, carreaux et teintures, broderies express, et pieds de nez à la famille...
 j'ai été une mère indigne alors, chic !, j'ai osé faire porter du turquoise, marron et orange à mon deuxième bébé, me discréditant définitivement de la famille de Normandie profonde !!!..
Mais, mais... qui c'est qui se faisait des trous aux jeans pour que je brode une petite abeille ou un papillon, pour rendre les copines jalouses, dans les années 80, hein !!! c'était bien mes
filles !   après une over-dose de sacs de pelotes Pinguoin et  Phildar, intacts vers 199O... j'ai presque tout viré les Cent Idées... ah c'est malin !!!  mais j'ai toujours un pull
paysage, pas eu le coeur de le jeter ... merci je lis régulièrement vos articles, ça fait un bien fou !!! bien amicalement...



ginkgo 22/10/2011 17:33



J'ai beaucoup ri... Comme cela sonne vrai et vécu. Non seulement je partage mais je m'y retrouve aussi ! Et que dire des pelotes de laine Anny Blatt et autres stockées en nombre dans des cartons
qui constituent à eux seuls une mini muraille de Chine dans la maison ! Des "restes de laine" qui s'accumulent sur les étagères, dans l'espoir de constituer un jour - peut-être, certainement - LE
"pull chef-d'oeuvre".



Pascale 41 22/10/2011 11:10



Hilarant en effet!


Tout le passage sur Any Blatt et Anne Sinclair, ça vous parle, quand vous êtes de la bonne génération, même si personnellement j'ai été en quelque sorte épargnée parce que la laine me pique, je
suis allergique voyez-vous!


 



marie 22/10/2011 10:34



Les femmes centidéalistes seraient elles toutes des mères indignes ????  excellent témoignage



jubama 22/10/2011 10:24



excellent !!! je partage !



Ici et ailleurs

Follow Me on Pinterest

100idees 

Le T-shirt Exclusif clic 

Nous sommes aussi SUR Facebook , un clic pour nous rejoindre

null Clic sur le logo pour découvrir où consulter des 100 idées gratuitement

 
Clic sur la carte pour s'inscrire 

 

 

 

 

Geo Visitors Map Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...